Santé de la femme enceinte

La période du début de la grossesse aux 2 ans de l’enfant est déterminante pour le développement de l’enfant et la santé de l’adulte qu’il deviendra : il s’agit de la période des « 1000 premiers jours ».

Un nombre croissant de preuves suggère que l'exposition in utero à des polluants environnementaux, une mauvaise alimentation ou le stress peuvent induire des changements épigénétiques affectant durablement l'expression des gènes essentiels à la fois, pour le développement fœtal mais aussi pour les fonctions physiologiques de la vie future.

Lancée par le Président de la République Emmanuel Macron en septembre 2019, la commission des « 1000 premiers jours » , présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik regroupant 18 experts de spécialités différentes(neuropsychiatres, spécialistes de l’éducation ou de l’éveil des enfants, acteurs de terrain de l’accompagnement social des parents, cliniciens spécialistes de la grossesse et du jeune enfant, sage-femme) a édité un rapport en septembre 2020 (https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport-1000-premiers-jours.pdf).
Le parcours de grossesse déjà existant y est valorisé :

  • L’entretien prénatal précoce : espace de dialogue avec un professionnel, point de départ de la préparation à la naissance et à la parentalité. Celui-ci est devenu obligatoire.
  • Un accompagnement du suivi de grossesse par un « réfèrent »
  • L’accompagnement systématique gradué et coordonné lors du retour à domicile des parents et des enfants par des professionnels (sages-femmes libérales, des professionnels de PMI : puéricultrices, sages-femmes, psychologues …).
  • L’entretien post-natal permettant d’identifier les manifestations des premiers troubles de dépression post-natales

Vous trouverez sur différentes page de notre site plus d’informations sur certaines thématiques.

La consultation préconceptionnelle

Que vous soyez en bonne santé, que vous ayez rencontré des problèmes lors d’une grossesse précédente ou que vous présentiez une pathologie, cette consultation est souhaitable ou indispensable selon votre situation.

En effet, elle permet de faire le point sur votre état de santé actuel et rechercher d’éventuels facteurs de risques de complications d’une grossesse à venir et vous donner des conseils pour que celle-ci débute dans les meilleures conditions possibles pour vous et votre futur bébé.

Il s’agira par exemple de vous conseiller sur votre environnement de manière générale et/ou d’évaluer l’impact de la grossesse sur une pathologie préexistante (diabète, lupus…) et inversement pour éviter d’éventuelles complications.

Pour plus d'information :
La consultation-préconceptionnelle

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Agir pour bébé – Des clés pour penser son environnement (agir-pour-bebe.fr)

Suivi de la grossesse

Clacul de l'IMC - Date d'accouchement

Examens cliniques mensuels

Un suivi clinique mensuel par une sage-femme ou un médecin permet de s’assurer du bon déroulement de la grossesse et de prévenir les risques liés à la grossesse. Ces consultations peuvent se réaliser dans un cabinet libéral ou directement au sein de la maternité dans laquelle la patiente va accoucher.

Dès le début de la grossesse ou même dès le désir de grossesse, nous conseillons aux futures mères de prendre contact avec le professionnel de santé de leur choix :

  • Le médecin traitant, un gynécologue médical ou une sage-femme, qui peuvent suivre la grossesse jusqu’à 6 mois
  • Un gynécologue obstétricien ou une sage-femme de maternité, qui suivra la grossesse jusqu’à l’accouchement.

Télécharger le guide ma maternité

3 échographies

Lors de la grossesse, 3 échographies sont recommandées pour s’assurer de la bonne croissance et de la bonne évolution du fœtus.

  • Une première échographie au 1er trimestre qui permet de dater précisément le début de la grossesse ;
  • Une deuxième échographie au 2ème trimestre, dite échographie morphologique, qui permet de s’assurer du bon développement du fœtus ;
  • Une 3ème échographie au dernier trimestre permettra de s’assurer de la localisation du placenta, de la position fœtale ainsi que de sa croissance.

Examens biologiques

Des examens biologiques sanguins et urinaires viennent compléter le suivi tout au long de la grossesse.

  • Bilans biologiques

Plusieurs examens de dépistages vont être réalisés pendant la grossesse (frottis cervico-vaginal en début de grossesse, statut sérologique et immunité pour certaines maladies, dépistage du diabète gestationnel sur facteurs de risques...)

EPP-Accompagnement SFL-préparation à la naissance et à la parentalité

L’Entretien Prénatal Précoce est un entretien prénatal, individuel avec le couple et le professionnel de santé (sage-femme libérale ou médecin généraliste), qui a lieu vers le 4ème mois de grossesse. Il est, en plus de la consultation de suivi mensuel, l’occasion de faire le point avec un professionnel de santé sur le projet de naissance, sur les besoins spécifiques du couple pendant la grossesse et après l’accouchement.

en savoir plus

La femme enceinte peut pendant sa grossesse bénéficier de séances de préparation à la naissance et à la parentalité données par des sages-femmes, qui lui permettront de se préparer à l’arrivée de son enfant. Ces séances peuvent se faire en individuel, avec ou non le partenaire, ou en collectif, avec d’autres patientes enceintes. Ces séances sont l’occasion de se préparer et d’appréhender de façon plus sereine la grossesse, l’accouchement et le retour à la maison.

Droits et démarches administratives

Déclaration de grossesse

Elle peut se faire en ligne ou en version papier. Elle sera établie par le professionnel de santé à la suite du premier examen prénatal. La grossesse doit être déclarée avant la fin du 3e mois de grossesse pour bénéficier au plus vite de la prise en charge de la grossesse au titre de l'assurance maternité.

Frais médicaux et remboursement

Les examens médicaux obligatoires dans le cadre du suivi de la grossesse sont pris en charge à 100 %*, notamment :

  • Les consultations prénatales obligatoires
  • Les séances de préparation à la naissance et à la parentalité, dont l’entretien prénatal précoce ;
  • Les examens biologiques complémentaires (y compris ceux du futur père).
  • Les deux premières échographies réalisées avant la fin du 5e mois de grossesse sont prises en charge à 70 %* à partir du 6e mois de grossesse, la 3e échographie est prise en charge à 100 %*.

En cas de grossesse pathologique ou de pathologie fœtale, d’autres échographies peuvent être prescrites et être prises en charge.
À partir du 1er jour du sixième mois de grossesse jusqu’au 12e jour après l’accouchement:tous les frais médicaux remboursables (pharmaceutiques, d’analyses, d’examens de laboratoire, d’hospitalisation) sont pris en charge à 100 %* avec dispense d’avance de frais (tiers payant), qu’ils soient ou non en rapport avec la grossesse.

Durée du congé maternité

  Congé pré-natal Congé post-natal Congé total
GROSSESSE SIMPLE
Vous attendez votre premier ou deuxième enfant 6 semaines 10 semaines 16 semaines
Vous attendez votre troisième enfant ou plus 8 semaines 18 semaines 26 semaines
GROSSESSE MULTIPLE
Vous êtes enceinte de jumeaux 12 semaines 22 semaines 34 semaines
Vous êtes enceinte de triplés ou plus 24 semaines 22 semaines 46 semaines

en savoir plus

Congés paternité

Le congé de paternité et d'accueil de l'enfant est d'une durée maximale de :

  • 11 jours consécutifs au plus (samedi, dimanche et jour férié compris) pour la naissance d'un enfant ;
  • 18 jours consécutifs au plus pour une naissance multiple.

Il s'ajoute aux 3 jours d'absence autorisés prévus par le Code du travail. Il peut débuter immédiatement après ces 3 jours ou à un autre moment, mais impérativement dans les 4 mois qui suivent la naissance de l'enfant.

À noter que ce congé n'est pas fractionnable et qu’il est possible d'en raccourcir la durée.

Pour aller plus loin :

Démarches administratives

RDV sur le site service-public.fr pour les différentes démarches administratives obligatoires pendant la grossesse

Accouchement-Maternités-Types de maternités-Privé ou Public

Comment choisir sa maternité ?

Le choix du professionnel de santé qui suivra la grossesse sera conditionné par le choix du lieu d’accouchement. Attention, certaines maternités nécessitent une inscription dès le premier trimestre. Il ne faut pas hésiter à se renseigner au plus tôt.

Les maternités sont réparties en 3 types:

  • Les maternités de type 1 assurent la prise en charge des grossesses à bas risque et des nouveaux nés sans problème.
  • Les maternités de type 2 (A et B) assurent la prise en charge de nouveau-nés nécessitant un service de pédiatrie néonatale, avec soins intensifs pour les types IIB.
  • Les maternités de type 3 ont une réanimation néo-natale, pour les grands prématurés et les enfants nécessitant les soins les plus lourds.
  • Les Centres Périnataux de Proximité (CPP) assurent des consultations pré et post natales.
  • Maison de Naissance Doumaia : Cet espace d’accueil pour les femmes enceintes et leur partenaire, est autonome et physiquement distinct du domicile et de la maternité. Il est situé dans l’enceinte de l’Hôpital du Pays d’Autan, à proximité immédiate du secteur naissance
    Elle est uniquement dédiée aux grossesses et naissances physiologiques et prévue pour accueillir un nombre raisonnable de naissances par année, afin de lui conserver un caractère intime et familial.

Carte régionale

voir la carte

Le réseau RPO participe activement à l’orientation des patientes en fonction de leur état de santé (transferts in-utero, consultations d’orientation). En fonction de l’évolution de la grossesse, il est possible qu’un transfert vers un autre établissement soit proposé. Les patientes pourront ainsi bénéficier de l’organisation en réseau des maternités.

Voici une courte vidéo qui vous explique tout :

voir la vidéo

Environnement et hygiène de vie pendant la grossesse

Activité physique et grossesse

L’activité physique pendant la grossesse se révèle être bénéfique pour le fœtus, la femme enceinte et le nouveau-né à naître. Une activité physique pendant 15 à 30 minutes, quotidiennement, peut être pratiquée pendant la grossesse et le post partum, en l’absence de contre-indications. Les femmes enceintes n’en seront que plus détendues, en forme, endurantes, tout en évitant une prise de poids excessive !

La marche, la natation, le vélo stationnaire, des activités aérobies à faible impact et l’aquagym sont les activités physiques les plus recommandées pendant la grossesse, ainsi que le yoga et le pilâtes.

Pour la course à pied ou encore la musculation, il est préférable de demander l’avis d’un professionnel de santé (sage-femme ou médecin).

Le vélo non stationnaire et la randonnée en terrain accidenté sont à éviter à partir du 4-6e mois de grossesse selon les risques de perte de l’équilibre et de choc sur l’abdomen en cas de chute.

Les activités sportives où il existe un risque de chute ou de traumatisme abdominal seront en revanche à proscrire pendant la grossesse (équitation, sports collectifs, sport de raquette...).

Pour aller plus loin :
HAS-Prescription d'activité physique pendant la grossesse

Cindy en forme pendant sa Grossesse :

Vaccination

Pendant la grossesse, il est conseillé aux femmes enceintes de se vacciner contre la grippe saisonnière avant l’hiver, du fait du risque de complications potentielles graves de celle-ci.

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge, émet les recommandations vaccinales «générales» et des recommandations vaccinales « particulières » propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.
Pour connaître le calendrier vaccinal 2020 : Calendrier vaccinal 2020
Les vaccins vivants ROR, vaccin contre la varicelle et BCG sont contre-indiques pendant la grossesse. La grossesse doit être évitée dans le mois qui suit la vaccination avec un vaccin vivant.

Qu’est-ce que la vaccination cocooning ?

Il s’agit de vacciner l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois, pour les protéger contre les maladies infectieuses, comme la coqueluche

en savoir plus

Dans les suites de l’accouchement et avant la sortie de la maternité, il sera proposé à la maman, si elle n’est pas protégée, de se faire vacciner contre la rubéole dans l’éventualité d’une future grossesse et contre la coqueluche.

Médicaments et grossesse

Il est nécessaire de toujours demander l’avis d'une sage-femme ou d'un médecin avant de prendre un médicament pendant la grossesse, même ceux vendus sans ordonnances. En effet, certains médicaments sont contre-indiqués pendant la grossesse, devant les effets malformatifs ou foetotoxiques qu’ils peuvent engendrer.

Si la femme enceinte prenait un traitement avant la grossesse, il faut qu’elle en parle avec son médecin ou sa sage-femme,elle ne doit pas arrêter ou modifier ce traitement sans en avoir parler à un professionnel de santé.

en savoir plus

Environnement et grossesse

Il est conseillé de prendre quelques précautions concernant les polluants présents dans l’air intérieur, l’alimentation ou encoreles cosmétiques pendant la grossesse.

C’est une période où la femme et le futur bébé à naître vont être plus exposés à ces polluants (passage de la barrière placentaire, utilisation plus importante de cosmétiques, travaux d’aménagements de la chambre de bébé...).
Voici quelques liens où se trouvent des informations et conseils à destination des femmes enceintes et des futurs parents sur la vigilance à avoir concernant la qualité de l’air intérieur et de l’alimentation ou encore pour les aider dans le choix de produits d’entretien ou cosmétiques.

 

Le Réseau RPO dans tout ça…

Le réseau ne se substitue pas au suivi exercé par un praticien de santé.
Les professionnels adhérant au réseau RPO s'engagent à :

  • Assurer à la femme enceinte ainsi qu'à sa famille une information complète sur le fonctionnement du réseau
  • Recueillir son consentement avant toute orientation à l'intérieur de celui-ci.

S'il y a nécessité, ils pourront :

  • Orienter les patientes vers d'autres professionnels spécialisés
  • Proposer une hospitalisation pendant la grossesse ou pour le nouveau-né après sa naissance
  • Proposer une consultation spécialisée « réseau » pour définir le lieu d’accouchement adapté à l’état de santé de la patiente
  • Transférer les patientes, avec l’aide des sages-femmes du réseau, vers un établissement adapté
  • Rapprocher les mères de leur enfant s’il a été transféré à la naissance